top of page

Arpentage : "La démocratie féministe"


Vous le savez déjà, le 9 juin, ce sont les élections (fédérales, régionales et européennes). Quoi de mieux que cette ligne d’horizon pour proposer un nouvel arpentage ? Avec son titre “La démocratie féministe”, le livre de la sociologue et politiste Marie-Cécile Naves nous a semblé plus qu’à propos.


Un arpentage, c’est quoi ? L’arpentage est une méthode de lecture d'un ouvrage à plusieurs. Le livre est d'abord déchiré en autant de parties que le groupe compte de participant·e·s. Chaque partie du livre est ensuite distribuée. Chaque personne lit son extrait et après, on en discute. L'enjeu est d'emmagasiner l'essence d'un livre et de se le réapproprier collectivement sur un temps limité. Cette méthode est un outil classique de l'éducation populaire, utilisé notamment dans le monde ouvrier afin d'accumuler du savoir critique en groupe.


Quatrième de couverture : Comment penser le monde après Donald Trump et Jair Bolsonaro  ? Comment expliquer l’aura d’Alexandria Ocasio-Cortez, de Jacinda Ardern ou de Greta Thunberg  ?

Le pouvoir prédateur sur les autres et la planète, incarné par les populismes néofascistes et le néolibéralisme, n’est pas une fatalité. Avec les crises démocratiques, environnementales, sanitaires et sociales que nous traversons, ce sont à la fois les récits, les agendas et les styles politiques qui doivent être questionnés. Le féminisme figure parmi les réponses. Fort d’une histoire plurielle, sur tous les continents, il est de plus en plus inclusif et transversal. Sur les plans théorique, pratique et programmatique, en multipliant les terrains d’expression et de revendication, il propose de renouveler les cadres de pensée pour construire un nouvel universel.

Par l’onde de choc qui est la sienne, dont #MeToo n’est qu’un exemple, le féminisme, avec d’autres approches du réel, jette les bases d’un projet durable et solidaire. Il promeut aussi un nouveau leadership, fondé sur la coopération et la responsabilité collective. Dans des contextes de crise, le féminisme est indispensable au renouveau démocratique, à l’émergence d’une nouvelle forme de pouvoir, de l’action publique à l’entreprise, en passant par l’art ou encore le sport.

L’ouvrage, clair et documenté, offre une grille de lecture de nos sociétés dans leur complexité. Il invite à repolitiser le monde, à recréer du commun, du débat, en s’appuyant sur l’imagination, le savoir et l’engagement de toutes et de tous.


Infos pratiques

  • Quand ? Le lundi 27 mai 2024

  • Horaires à confirmer (l’activité débutera probablement aux alentours de 18h30-19h)

  • Où ? Au Boom café - 7 rue Pletinckx - 1000 Bruxelles

  • Qui ? Nous espérons que cette activité touche principalement des hommes. Si tu es intéressé·e et que tu n'es pas un homme, tu es lae bienvenu·e ! Mais c'est encore mieux si tu viens accompagné·e.

  • Le nombre de places est limité. Inscription obligatoire via ce formulaire

  • Prix libre et conscient

  • Évènement Facebook

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page