top of page

Mensuelle #13 - La culture du viol


La mensuelle de mai : la culture du viol

Pour cette avant-dernière mensuelle de la saison, on se penche sur la culture du viol. La culture du viol, nous explique Maedusa Gorgone, c’est “tout ce qui dans notre culture permet et encourage l’omniprésence des violences sexuelles ; c’est l’ensemble de nos conceptions, de nos propos, de nos actions et de nos inactions qui forment un terrain propice au viol.

Parce que les violences sexuelles ne sont pas simplement de regrettables accidents, ce sont des violences systémiques. C’est le résultat d’un système social qui repose sur des mythes tenaces sur les violences sexuelles : “les garçons doivent être entreprenants”, “les victimes sont plus ou moins responsables de ce qui leur arrive”, “il y a beaucoup de fausses accusations”, “il ne peut pas y avoir de viol au sein d’un couple”,  etc.”.

Cette notion que l’on entend très souvent n’est pas si aisée à appréhender. Comment penser les choses comme un système quand chaque événement peut sembler déconnecté des autres ? Venez interroger les mythes, déployer vos questions, débusquer les lieux communs sur la culture du viol.


C’est quoi une mensuelle ?

L’idée de la mensuelle, c’est que ça soit un espace convivial, intimiste et sécurisant pour permettre de se rencontrer, d’échanger nos vécus, nos idées, d’accueillir et de réfléchir, de se mettre au travail ensemble pour se libérer de ce que le patriarcat essaie d’imposer comme étant normal (ou pas) afin d’imaginer et d’investir un monde plus juste et plus joyeux.


Les mensuelles sont également des espaces où rencontrer d’autres hommes qui sont dans une démarche anti-patriarcale, pour faire connaissance, pour rencontrer des compagnons de route, pour se sentir moins seul dans sa démarche.

 

La qualité des échanges qui ont lieu ici dépend en grande partie de ce qu’on investit dedans. Les mensuelles sont l’occasion d’investir un travail de la conversation. Comme dans un sport de ballon – ou au frisbee – la fluidité des échanges dépend de l’attention que chacun peut déployer, de sa présence, du positionnement les un·es par rapport aux autres. Soyez généreux·ses et soyez attentif·ves : avez-vous besoin de prendre du recul ? De digérer ce qui vient d’être dit ? La personne en face de vous a-t-elle besoin d’écoute, de soutien, d’une question pour l’aider à clarifier son propos ? La conversation est un art coopératif. 


Informations pratiques

  • Le mardi 14 mai 2024

  • Ouverture des portes à 18h30, début de l’activité à 19h et fermeture à 22h30.

  • À La Vieille Chéchette (2 rue du Monténégro - 1060 Saint-Gilles)

  • ​​Pour qui ? Nous espérons que cette activité touche principalement des hommes. Si tu es intéressé·e et que tu n'es pas un homme, tu es lae bienvenu·e ! Mais c'est encore mieux si tu viens accompagné·e :) 

  • Prix libre et conscient

  • Le nombre de places est limité. Inscription souhaitée via ce formulaire

  • Événement Facebook

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page